Sous ProxMox 3.4, le clonage d’une machine KVM est possible, mais non intuitive. Il faut pour cela passer via la console du serveur (en SSH par exemple).

Pré-requis :

  • Un accès SSH à l’hôte ProxMox
  • Le VMID de la VM à cloner
  • Un VMID disponible

On met les mains dans le cambouis

Avant toute chose, il est préférable de réaliser le clone d’une VM éteinte. Dans le cas contraire, le système étant démarré, le démarrage du clone sera quelque peu chaotique (il faudra faire un fsck du système de fichier par exemple).

Clonage du disque dur

La première étape est de réaliser, simplement, une copie du/des disque(s) dur(s) de la VM à cloner.

Les disques dur sont stockés (par défaut) dans /var/lib/vz/images/<VMID>/. Il suffit donc de copier ce dossier sous un nouvel ID (bien vérifier que le nouvel ID choisi soit disponible !) et de renommer le(s) fichier(s) de disque dur pour ce nouvel ID.

Je veux, par exemple, cloner la VM 111 et que ce clone soit la VM 400, je copie donc le dossier de la VM 111 en VM 400 :

cp /var/lib/vz/images/111 /var/lib/vz/images/400
mv /var/lib/vz/images/400/vm-111-disk-1.qcow2 /var/lib/vz/images/400/vm-400-disk-1.qcow2

Clonage et modification du fichier de configuration

La seconde étape est de copier le fichier de configuration de la VM source sous le nouvel ID. Il sont stockés dans /etc/pve/nodes/<NODENAME>/qemu-server/<VMID>.conf :

cp /etc/pve/nodes/<NODENAME>/qemu-server/111.conf /etc/pve/nodes/<NODENAME>/qemu-server/400.conf

Il faut ensuite modifier ce nouveau fichier de configuration pour changer les références de l’ID 111 vers l’ID 400 (pour les chemins de disque(s) dur(s)), l’adresse MAC ainsi que le nom de la VM :

name: cloned-vm
ide0: local:400/vm-111-disk-1.qcow2,format=qcow2,size=60G
net0: e1000=AA:BB:CC:DD:EE:FF,bridge=vmbr0

Une fois ce fichier enregistré, c’est terminé !

L’interface de ProxMox doit afficher cette nouvelle VM, avec son nouvel ID et son nouveau nom.

Enjoy !

Source : Guillaume Chéramy – Spécialiste en logiciel libre en Vendée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.